• Black Twitter Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black Facebook Icon
 
olivierdhenin_jsalbert2005.jpg

Faust et Pelléas

À l'origine de l'empreinte musicale du dramaturge

Das irdische Leben

Projet d’opéra d’Olivier Dhénin et Christoph Ehrenfellner inspiré du recueil Des Knaben Wunderhorn et de Gustav Mahler (2013)

 

Trauermusik & Melancholie

Musique de Paul Hindemith pour les Feuillets d’Audelin (2012)

 

Suite pour Sophian

Manuscrit de la musique de scène de Jacques Boisgallais pour Ricercare (2008)

Andreas/Maelström

Musique de scène de Nigji Sanges Monticelli (2015)

La Princesse Maleine & La Chute de la Maison Usher

Reconstitution des opéras de Lili Boulanger & Claude Debussy

 

Les imaginaires d'Olivier Dhénin trouvent leurs sources dans un pays d'enfance où se côtoient le Grand Meaulnes et les enfants modèles de Sophie de Ségur. Réécritures, variations dramatiques et transposition de souvenirs de jeunesse en une fantaisie miniature (Alexis ravi par la nuit) constellent un univers poétique dont les enfants sont les singuliers héros.

 

“Grandis dans la lumière,
ne sois pas une herbe desséchée
ou l’ombre morne d’une fleur coupée —

Tu ne revivras pas le songe d’hier.“

Olivier Dhénin
Le Livre d'heures d'Aaron Däsler

Olivier Dhénin enfant à Noirmoutier
 
37417101_10156611595653914_3649349779160

Ellénore 

Drame lyrique en cinq actes d’Olivier Dhénin (2003-2006)

Musique de scène de Jacques Boisgallais

 

La trilogie de L’Ordalie : Ricercare, Cendres, Waldstein

Manuscrit d’Olivier Dhénin (2008-2010-2018)

Musique de scène de Jacques Boisgallais

 
manquante.jpg

Froidure, cycle de poèmes élégiaques 

Manuscrit d’Olivier Dhénin (2011-2013)

Le Livre d’heures d’Aaron Däsler

Psaumes d’Olivier Dhénin (2011-2015)

 

Cordelia-requiescat

Cantate scénique d’Olivier Dhénin d’après Le Roi Lear de Shakespeare (2013) accompagnée d’une musique de scène de Jacques Boisgallais d’après des fragments de Claude Debussy

 
TRISTAN DE LOONOIS.jpg

Orphelins, Absence, La Princesse blanche

Drames de Rainer-Maria Rilke (1897-1904), traduit de l'allemand (2006)

 

The Secret Love Life of Ophelia

Pièce de Steven Berkoff (2001), traduit de l'anglais (2009)

Andreas/Maelström

Scènes dramatiques d'après Une histoire dans les dunes d'Hans Christian Andersen (2005-2009)

Pêcheur d'Islande

Scénario dramatique en onze tableaux d'après Pierre Loti (2015)

 

La Cantate de Tristan de Loonois

Paraphrase dramatique d'après Thomas d'Angleterre (2013-2018)

La Maison dans la forêt

Drame en trois actes d'après la pièce de théâtre inachevée d'Alain-Fournier en 1914 (2016-2020)

Chants d'Ariel

Chansons de La Tempête de William Shakespeare (1611), traduit de l'anglais (2018)

Souvenirs de Combray 

Dialogues du narrateur et son double enfantin d'après Marcel Proust (2020)

 

Unalaska : A Madrigal Opera

Récit d’Olivier Dhénin avec une musique de Philip Glass (2013-2015)

 

Aquis Submersus

Oratorio dramatique d’Olivier Dhénin (2013-2018)

Feuillets d'Audelin

Trois esquisses dramatiques d'après un tableau d'Hugo Simberg et une musique de Paul Hindemith (2010-2012)

Insulae Aurelianae

Leporello avec des photographies de Julien Mignot (2002-2018)

Mare Tranquillitatis

cycle de 21 sizains enchaînés, photographies de Jean-Michel Albert, mélodies de Michael Sébaoun (2004-2005)

Comme venant de loin

livre d'artiste avec sept gravures de Maya Boisgallays (2005-2009)

BIOGRAPHIE

Poète, dramaturge et metteur en scène, Olivier Dhénin partage sa vie entre Paris et Rochefort, après avoir vécu à New York et Rome. D’une mère saïgonnaise et d’un père arrageois décédé quand il était adolescent, il aborde l’écriture et le théâtre comme le lieu de l’être, de la mémoire et de l’ailleurs.


Parallèlement à des études de littérature à l’Université de Paris VII, il poursuit une formation musicale au Conservatoire national de région d’Amiens qui le conduira à officier à la coordination artistique du Théâtre du Châtelet de 2006 à 2008. Il crée ensuite sa compagnie de théâtre et art lyrique Winterreise avec laquelle il met en scène Maeterlinck, Rilke, Mahler, Britten, Debussy et récemment L’Île du rêve de Reynaldo Hahn à l’Athénée Théâtre Louis-Jouvet à Paris et L’Enfant et les Sortilèges de Ravel au Théâtre de la Coupe d’Or à Rochefort.

Son œuvre littéraire est essentiellement théâtrale : après Ellénore, drame lyrique qui s’inspirait du “Sturm und Drang”, il écrit Andreas/Maelström d’après Hans Christian Andersen, RicercareCendres, les Feuillets d’AudelinLa Cantate de Tristan de Loonois. L’œuvre d’Alain-Fournier fait l’objet de plusieurs réécritures afin de former un triptyque pour la scène : La Fête étrange, Les Gens du Domaine sans nom, Le Pays en hiver et dont la première version fut créée pour les Célébrations nationales du Centenaire du Grand Meaulnes en 2013. Cordelia-requiescat d’après Le Roi Lear est écrite pour le Printemps des Poètes et représentée au Théâtre de Belleville pour les 400 ans de Shakespeare en 2016. Deux voyages en Arctique en 2013 et 2014 donnent naissance à une réflexion sur l’inconnu et la quête de l’ailleurs à travers Unalaska, récit/prose/poésie. Froidure, tombeau poétique inédit en mémoire de son père disparu en 2000 est initié lors d’un voyage à Moscou en 2011 et achevé en 2013. En 2015 est publié un recueil de psaumes Le Livre d’heure d’Aaron Däsler. En 2016, Olivier Dhénin est résident à la Villa Médicis – Académie de France à Rome.

Durant sa résidence aux Treilles, Olivier Dhénin travaille à l’achèvement du troisième volet de sa trilogie L’Ordalie, trilogie familiale dont chaque partie est séparée de dix années. Le premier volet, Ricercare, en est la pièce centrale. Le deuxième, Cendres, se déroule dix ans avant ; le troisième, Waldstein, dix ans après. Ce temps écoulé vise à suivre l’évolution de personnages confrontés à la tragédie.

 
 

L’ATELIER D’OLIVIER DHÉNIN

Exposition de l’œuvre écrite 

Pôle culturel Chabran, Draguignan

07.11.18 > 01.12.18

   

Conception et scénographie de l’auteur,

dans le cadre de sa résidence à la Fondation des Treilles

Relations publiques pour Olivier Dhénin

geoffreybranger@winterreise.fr

logo-141x200.png

La Fondation des Treilles, créée par Anne Gruner Schlumberger, a notamment pour vocation d’ouvrir et de nourrir le dialogue entre les sciences et les arts afin de faire progresser la création et la recherche contemporaines. Elle accueille des chercheurs, des écrivains et des artistes photographes dans le domaine des Treilles (Var) 

www.les-treilles.com